Dans un monde majoritairement gouverné par le seul sens de la vue, le travail sur l’invisible ouvre l’enfant à une perception plus large des choses. Il apprend comment habiter le monde aussi avec ses autres sens, devenir sensible à ce que raconte le corps, laisser exister ou faire exister ce que l’on ne voit pas.
L’imaginaire, la rêverie collective, deviennent une force, un pouvoir magique qui permet de tout exprimer. La part belle est faite aux émotions, qu’en grandissant on s’empresse souvent d’enfouir, invisibles, tout au fond de nous. Apprivoiser ses émotions et savoir reconnaître celle des autres, être capable d’empathie, sont tant d’étapes capitales au développement de soi. Des jeux de théâtre, de mime, de clown en parallèle avec un travail musical, nous permettront d’explorer toutes ces problématiques, avec la finalité de donner « à voir » à des spectateurs toutes ces choses invisibles que nous aurons découvertes.

Le 2 juillet 2019 à 19h45 à la MJC Boby Lapointe – Entrée libre